Sur le bout de la langue

Avec Guillaume Leduey - 52'
Amphithéâtre
Dimanche 27 septembre
17h
AwA’ahdah », « iishuh », « ilah qe’xleh ». Des mots du bout du monde, oubliés, qui ont presque perdu tout sens, même aux yeux de leur peuple.
En Alaska, la langue eyak est « morte » en 2008.
Mais y a-t-il une vie après la mort ? Les Eyaks veulent y croire. La dernière locutrice, Marie Smith Jones, a fait un rêve avant de mourir : celui de quelqu’un qui viendra de très loin pour leur venir en aide. Deux ans plus tard, l’espoir, en la personne de Guillaume Leduey, un jeune Français de 21 ans, arrivait par ferry. Passionné par ces langues autochtones depuis ses 13 ans, il posait les pieds en Alaska, sur les terres d’un peuple dont il avait appris la langue, seul, au Havre.
logo abmUn événement organisé par ABM Aventure du Bout du Monde